Rechercher
  • carolegillesdiet

Pathologies hivernales et prise d’antibiotiques

En France, 72 % des prescriptions d’antibiotiques concernent des affections des voies respiratoires, et particulièrement les pathologies hivernales.

Cette utilisation d’antibiotiques est souvent non nécessaire car la plupart du temps, les pathologies hivernales sont d’origine virale, tandis que les antibiotiques ne sont efficaces que sur les bactéries.

Diminuer la consommation d’antibiotiques permettrait de réduire les effets secondaires, notamment concernant la perturbation du microbiote digestif, les diarrhées et les colites, et de limiter l’apparition d’antibiorésistances, problème majeur de santé publique.



Des astuces pour renforcer son système immunitaire


Vitamine C La vitamine C, puissant anti oxydant, permet la fabrication d’anticorps, et fournit une bonne résistance aux infections surtout virales. De plus, elle favorise le tonus et le dynamisme de l’organisme, et aide à lutter contre la fatigue hivernale.

Dans les fruits et légumes de saison : chou de Bruxelles, chou frisé, citron, kiwi, orange, pamplemousse, litchi.

Vitamine D La vitamine D stimule les défenses immunitaires face à plusieurs infections (grippe, bronchite, rhume). En présence d’un agent infectieux, elle induit par les cellules immunitaires la production d’un peptide antimicrobien, la cathélicidine.

Dans les poissons gras, le foie de morue, les œufs et les abats.

Phytothérapie Certaines plantes ont un effet bénéfique connu sur l’immunité, en préventif ou en accompagnement des traitements traditionnels. Si certaines stimulent les défenses naturelles, d’autres ont une action directe sur les pathogènes.

Échinacées, pamplemousse, plantain, romarin, achillée.

Huiles essentielles L’inhalation d’huiles essentielles, concentrés de principes actifs, est un bon moyen pour purifier l’air ambiant des pathogènes volatils, dégager les voies respiratoires et stimuler l’immunité pulmonaire.

Huiles essentielles d’arbre à thé, de menthe poivrée, d’eucalyptus, de saro.

Probiotiques L’apport de probiotiques permet de consolider les barrières corporelles. Comme indiqué précédemment, ils agissent positivement dans la prévention et sur les symptômes liés aux infections du tractus respiratoire. De plus, avoir un microbiote intestinal en bonne santé permet une bonne régulation de l’immunité pulmonaire.

Dans les produits fermentés (kéfir, choucroute), les yaourts.


Source site NUTERGIA

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout